BENIN RUGBY A 7 : UN STAGE DE DEUX JOURS QUI FAIT DU BIEN

La bonne participation du Bénin pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations de rugby à VII est une préoccupation majeure pour la Fédération béninoise de rugby (Fébérugby), dirigée par son président Fautin Dahito. Dans cette optique, la Fébérugby a mis à profit, l’arrivée au Bénin du formateur-encadreur, Jean-Luc Trogno, qui durant deux jours, a jaugé le niveau des rugbymen de la sélection nationale senior du Bénin.

Ancien joueur de rugby, le technicien français, âgé de 64 ans et qui a eu à former des sélectionneurs nationaux béninois, il y a deux ans de cela, a pris en charge, durant deux jours, la sélection nationale du Bénin de rugby à VII. Pendant ces deux jours de rassemblement, ils ont  travaillé sur les passes (passes redoublées, passes croisées, les redoublements, les rebonds, les plaquages, l’ascenseur, la charge, la combinaison etc. «On a vu de nouvelles techniques qu’on n’avait pas ou qu’on ne comprenait pas. Mais son arrivée nous a permis d’avoir connaissance de beaucoup de choses», a affirmé Hamed Agnoro, capitaine de l’équipe nationale junior de rugby du Bénin. Même son de cloche de Hermann Gnonlongon ( Rugby Club Alligators) qui a affirmé avoir appris beaucoup de choses. «Il y a des exercices qu’on a nouvellement appris. On voit que le rugby à VII est différent du rugby à 15. On a appris de nouvelles phases de jeu. Au rugby à VII, le jeu est plus rapide et donc, il faut vite libérer la balle contrairement au rugby à 15», a-t-il fait savoir. «Nous avons besoin de  ces genres d’appui technique pour que les joueurs sachent qu’il reste à faire. D’autres vont encore venir au Bénin pour évaluer la sélection pour qu’elle s’améliore davantage», dira Bruno Lalayè, président de  Task Force.

La porte de la sélection reste ouverte…

Selon les dires de Evrard Gbozinkpa, sélectionneur adjoint de l’équipe nationale du Bénin de rugby à VII, après ce regroupement, le travail va continuer surtout sur le plan tactique, technique et la défense sans oublier l’attaque et tous les aspects du rugby à sept. Il a précisé que ce regroupement ne s’agit pas d’une liste définitive pour la Coupe d’Afrique des nations  2019 de rugby à VII. La porte de la sélection nationale reste à cet effet ouverte pour tout talent capable d’apporter un plus à l’équipe du Bénin. « D’autres joueurs rejoindront l’effectif. D’autres en sortiront », a-t-il fait remarquer.

Source: matinlibre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *