CAN 3X3 OUGANDA 2019: LE BILAN ALARMANT DU BENIN

La CAN 3×3 de Basketball  s’est achevée ce dimanche 10 Novembre avec divers résultats pour chacune des 12 nations présentes. Avec une organisation à féliciter au vu de la qualité du management (Même si on déplore quelques couacs), l’Ouganda peut se targuer d’avoir réussi sa CAN avec une qualification de plusieurs catégories en demi-finale dont une troisième place des seniors dames. Aucun incident sur ou en dehors du terrain, des personnes disposées à satisfaire les différentes délégations et une réalisation presque parfaite de l’évènement en lui même.

Au soir de ce 10 Novembre, au moment où l’Égypte est entrain de célébrer ses trois titres, le Bénin ne peut que baisser la tête au regard de son bilan de 05 matchs pour autant de défaites. Un bilan négatif qui devrait préoccuper les différents acteurs de la balle orange au Bénin. Présents sur place à Kampala ici, le constat est que le niveau n’était pas si élevé pour rendre les béninois si impuissants.

Outre le manque de préparation des sélections, plusieurs raisons participent à l’échec de nos sélections. En l’occurrence la formation des joueurs béninois est à revoir dans son ensemble; condition physique, aptitudes techniques, tactiques de jeu, défenses Homme à homme. Bien sûr l’irrégularité des compétitions au plan national fait partie des raisons mais l’encadrement au sein des associations et centres de formations est à pointer du doigt.

Comme nous l’avions souligner il y a quelques mois, les associations devraient penser à mettre des encadreurs expérimentés au niveau des petites catégories afin de parfaire leur formation plutôt que de chercher les titres en fin de saison.

Sans une formation adéquate, le niveau technique des joueurs ne pourra s’améliorer et la régularité des matchs de championnats ne pourra améliorer que l’endurance de nos basketteurs. Or l’endurance et la gestion de l’effort sont des resultantes d’une bonne formation des athlètes.

L’autre aspect de l’échec des sélections nationales est la falsification des pièces d’état civil. Le benin aurait pu aligner de meilleures équipes pour cette CAN si certains joueurs avec la complicité de leurs dirigeants/mentors ne les amenaient à faire « de faux papiers » dans l’hypothétique espoir d’un voyage. La fédération béninoise de Basketball ne peut rien si un même joueur à plusieurs pièces d’identité avec parfois plusieurs noms différents.

Le Bénin ne manque pas de talent mais il faudrait se mettre sérieusement au travail, bien former les joueurs, (un joueur ne se forme pas en deux ou trois ans mais en une dizaine d’année au moins), sur tous les aspects du jeu, y compris le mental (Associations); mieux planifier les compétitions (Fédération) et aussi arrêter de tricher sur les âges(responsables  à divers niveaux et parents).

Romuald Bakpe depuis kampala pour sport229.com 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *