FIBA ACCW 2018: LES FINALISTES CONNUES

Inter Clube 76-56 As Vita Club 

Les angolaises de l’inter Clube sont la première équipe à se qualifier pour la finale de la Coupe d’Afrique féminine des Clubs Champions 2018 (FIBA ACCW 2018). Opposées aux congolaises de l’As Vita Club ce samedi en demi-finale à Maputo, les angolaises n’ont pas eu à forcer leur talent pour valider leur billet pour la finale qu’elles disputeront dimanche soir. 

Dans le sillage d’Astrida Vicente, auteur de 16 points, l’inter Clube, privée de Suriya McGuire (blessée), a fait la différence grâce notamment à une très belle entame (27-9) et un deuxième quart temps parfaitement maîtrisé (21-11).

L’As Vita Club a essayé de réagir en seconde période par le biais d’Alliance Ndiba (16 points et 12 rebonds pour 23 d’eval) pour inverser la tendance, mais les angolaises ont parfaitement bien géré leur avance jusqu’au coup de sifflet final et décrochent ainsi leur ticket pour la finale.

L’équipe mozambicaine de Ferroviario Maputo s’est qualifiée ce samedi soir à domicile en finale de la Coupe d’Afrique féminine des Clubs Champions 2018, après sa victoire en demi-finale contre le club nigérian de First Bank basketball sur le score de 72-59. La meneuse américaine/nigériane Jasmine Nwajei a été trop seule en attaque du côté de First Bank, inscrivant 24 points dont 3/6 à 3-points. Les mozambicaines affronteront en finale l’inter Clube dimanche soir, tandis que les nigérianes croiseront l’As Vita Club en match de troisième place. 

Les Nigérianes avaient pourtant fait la course en tête dès l’entame avec un 11-0, mais les mozambicaines qui ont bénéficié d’un soutien considérable de leur public, parviennent à revenir très vite dans la partie avant de prendre la commande de la rencontre.

Le Ferroviario Maputo a compté jusqu’à 12 points d’écart en début du second quart temps, mais sous l’impulsion de l’infatiguable Jasmine Nwajei, auteure de 24 points à 9/16 au tir, les Éléphants Girls réagissent pour revenir à quatre petits points des mozambicaines à la pause (33-29).

Jasmine Nwajei a été trop seule

Jasmine Nwajei a été trop seule

Au retour des vestiaires, le First Bank n’arrive toujours pas à dérouler son jeu habituel, à l’image de ses nombreuses joueuses en grande difficulté dont Aisha Mohammed (6pts), Ginette Mfutila (5pts), Nkechi Akishili (5pts), Nkem Akaraiwe (4pts) et surtout la meneuse américaine Malaika Green qui aura été fantomatique depuis les quarts de finale.

Difficile donc pour le First Bank d’espérer avoir un meilleur résultat dans ces conditions, surtout que la seule arme offensive est Jasmine Nwajei qui aura défié en vain le Ferroviario et les fans mozambicains.

Les nombreux coups de génie de la meneuse américaine/nigériane ont permis au First Bank de rester au contact, voire même de passer devant au score en début du quatrième quart-temps, mais elle a été trop seule face au collectif des mozambicaines avec quatre joueuses à deux chiffres : Ingvild Mucauro (16 points), Carmen Tyson-Thomas (16 points), Amelia Macamo (13 points) et Anabela Cossa (13 points).

Pour le First Bank, seule Jasmine Nwajei a atteint la barre des dix points en inscrivant 24 points à 9/16 au tir dont 3/6 derrière l’arc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *