FOOT/COPA AMERICA : LE BRÉSIL TRIOMPHE À LA MAISON

Dans un stade Maracana en surchauffe, le Brésil a battu le Pérou, ce dimanche, à Rio de Janeiro (3-1). Cette victoire offre à la Seleçao la neuvième Copa America de son histoire. Face à l’équipe surprise de cette 48e édition, le Pérou, miraculé de la phase de poules, les Brésiliens ont été parfois bousculés, parfois dépassés, mais ils n’ont jamais paniqué. Sous la houlette d’un Gabriel Jésus dans tous les coups ce soir, bons comme mauvais, le Brésil conclut un tournoi parfait (13 buts marqués, 1 encaissé) et remporte « sa » Copa America confirmant ainsi qu’à domicile, le Brésil est roi (5 victoires en 5 organisations).

Gabriel Jésus, dans tous les coups
L’entame péruvienne aurait pu faire douter les hommes de Tite mais sur leur première véritable incursion, les Brésiliens ont trouvé l’ouverture, Everton coupant un centre de Jésus pour ouvrir la marque (15e). Avec la maîtrise du ballon, la Seleçao a relancé le Pérou sur une une faute de main de Thiago Silva, qui a offert un penalty à Guerrero, qui ne s’est pas fait prier pour égaliser (44e). Relancés, les Péruviens ont pris un deuxième coup sur la tête, en encaissant un second but dans le temps additionnel de la première période, inscrit par Gabriel Jésus (45+3e). Passeur puis buteur, l’attaquant brésilien n’a pas terminé la rencontre, expulsé suite à un deuxième avertissement (70e). En supériorité numérique, le Pérou n’a pas su profiter de cet avantage pour revenir au score. Au contraire, Everton, très bon lors de cette finale, a définitivement enterré les espoirs péruviens, en obtenant un penalty, transformé par Richarlison (90e). La suite appartient à l’Histoire, avec ce neuvième sacre obtenu par le Brésil qui revient donc à 6 titres de l’Uruguay et 5 de l’Argentine.

Brésil – Pérou : 3-1
Brésil : Everton (15e), Gabriel Jésus (45+3e), Richarlison (90e)
Pérou : Guerrero (44e)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *