LE CLASSIQUE POUR LE PSG

Soccer Football - Ligue 1 - Paris St Germain vs Olympique de Marseille - Parc des Princes, Paris, France - February 25, 2018 Paris Saint-Germain’s Edinson Cavani celebrates with Kylian Mbappe after scoring their second goal REUTERS/Stephane Mahe

Avec des buts de Mbappé, Rolando contre son camp et Cavani, le PSG a logiquement disposé de l’OM dimanche soir, à Paris, lors de la 27e journée de Ligue 1. Neymar est sorti sur civière en deuxième période.

PSG-OM : 3-0 

PSG : Mbappé (10e), Rolando (CSC, 27e), Cavani (55e)

 Le PSG à qui perd gagne. Larges et logiques vainqueurs du Classique dimanche soir (3-0), les Parisiens ont aligné une 18e victoire en 18 matches sur leur pelouse cette saison, toutes compétitions confondues. Ils ont aussi perdu Neymar (cheville) en fin de rencontre. Le point noir de la soirée parisienne…

Les Marseillais entamaient pourtant bien cette partie, avec un pressing haut. Mais Paris prenait rapidement le contrôle des opérations. Sur une passe d’Alves, Amavi manquait l’interception, Rolando était trop court et Mbappé, impitoyable, ajustait Pelé du gauche pour ouvrir le score et réchauffer le Parc des Princes dans un froid polaire (1-0, 10e). De la tête, Neymar était tout proche du 2-0. C’est avec le rouge que flirtait Ocampos, avec une grosse semelle sur Alves (20e). L’Argentin était d’ailleurs rapidement remplacé par Sanson (37e). Le break, c’est… Rolando qui s’en chargeait, poussé à commettre l’irréparable par Neymar après un bon travail du tandem Kurzawa-Rabiot à gauche (2-0, 27e). Neymar qui envoyait un missile des 30 mètres, juste à côté du montant (37e). Areola ? Mis à part une passe farfelue d’Alves dans sa surface (40e) et une grosse frappe de Payet (45e), il passait une première période tranquille dans le but d’un PSG souverain (2-0 MT).

L’inquiétude Neymar

Même physionomie à la reprise, avec des Olympiens souvent contraints de sortir la boîte à gifle pour contenir les ardeurs parisiennes. Insuffisant pour contrecarrer les plans de Neymar et Cavani, avec un festival du premier à gauche et un centre pour le second, qui se jouait de son vis-à-vis pour marquer en pivot (3-0, 54e). «Et ils sont où les Marseillais ?», chambrait le Parc. Mais l’OM ne sombrait pas, au contraire. Gustavo (57e), Rolando (62e) et Njie (82e) alertaient même Areola. Les esprits s’échauffaient après un accrochage Njie/Marquinhos (75e), dans un match où onze jaunes ont été distribués (dont 6 pour Paris). La fin de partie était surtout marquée par la sortie sur civière de Neymar, touché à la cheville (79e). Inquiétant à neuf jours de la réception du Real en Ligue des champions (6 mars) ? Le PSG terminait en tout cas à dix, Di Maria manquant de peu le 4-0 (88e) et Areola parvenant, deux fois d’affilée, à garder sa cage inviolée (3-0 score final).

Au classement, Paris compte 14 points d’avance sur Monaco (2e) et 16 sur l’OM (3e). Prochain rendez-vous pour les deux équipes ? Même affiche, même stade, mercredi en Coupe de France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *